samedi 14 décembre 2019    Inscription

News

 

 

Dernières News à la Une :

Par Florian Chavanon le 30/09/2009 Article Rating

Ce week-end a lieu à Paris et en banlieue la 8e édition de la Nuit Blanche, rendez-vous populaire nocturne de la création artistique contemporaine. CréaNum a sélectionné pour vous 21 manifestations autour des arts graphiques et de la création numérique.

Dans la nuit de samedi à dimanche se déroule la Nuit Blanche, manifestation qui entend favoriser la rencontre entre les Franciliens et la création artistique contemporaine sous toutes ses formes. Les visiteurs pourront ainsi découvrir les projets d’artistes venus des 4 coins du monde, dans des lieux à la fois connus ou ouverts au public spécialement pour l’occasion.

Cette année, les déambulations s’articulent principalement autour de 3 pôles : les Buttes-Chaumont, Châtelet – Le Marais et, pour la première fois, le Quartier latin. Projections vidéo, installations sonores, performances, jeux... les projets sont toujours plus nombreux, éclectiques et destinés à un public large.

Parce qu’il n’est pas toujours facile de faire son choix, CréaNum a décortiqué pour vous le programme de la 8e édition de Nuit Blanche et vous propose, à travers 3 parcours, une sélection de 21 projets faisant intervenir, de près ou de loin, les outils numériques.

Et on attend avec impatience vos commentaires après votre nuit blanche...

 
Aubervilliers – Buttes-Chaumont
Millénaire Alpha – N. Boone et J. van Aerden
Nicolas Boone (réalisateur) et Johann van Aerden (graphiste et webmaster) ont créé un décor de jeu d’arcades et une vidéo de fiction qui promènent le visiteur au bord des rives du Canal Saint-Denis. Entre vestiges du passé, nouveaux aménagements et le projet de centre commercial du Millénaire, le public est transporté grâce à la réalité augmentée dans un monde qui mélange passé, présent et avenir.
Piscine municipale d’Aubervilliers, 1 rue Édouard Poisson (M° Aubervilliers – Pantin) ; de 19h à 1h.
SPOT – H. Eastwood et L. Brun
Helen Eastwood (architecte d’intérieur et designer) et Laurent Brun (ingénieur en informatique) proposent une immense horloge. Des carrés lumineux semblent vouloir fixer le temps qui s’écoule. Cette installation monumentale prolonge une collaboration entre les deux artistes qui avait donné lieu à des objets design luminescents.
Conservatoire de Paris, 209 avenue Jean Jaurès (M° Porte de Pantin) ; de 20h à 2h.
Playing Guitar – C. Closky
Claude Closky (artiste plasticien) propose une installation de 3 photos, prises à l’occasion de compétitions de Air Guitar, qui tournent, puis s'arrêtent, entraînant une bande son.
Gymnase Jean Jaurès, 87 avenue Jean Jaurès (M° Laumière) ; de 19h à 7h.
Come with urban art #19 – Association R.style et Hip Hop Citoyens
R.style, association axée sur les cultures urbaines, et Hip Hop Citoyens, structure qui promeut et organise des événements liés à la culture hip hop, s’associent durant cette nuit pour proposer plusieurs performances : Dj, Vj, danseurs et graffeurs se succèderont pour créer une fresque vivante et éphémère autour l’esthétique hip hop.
Place Armand Carrel (M° Laumière) ; de 20h à 0h30.
BONOM_5.0, le joueur de flûte – DALTeX
DALTeX, le labo de recherche graphique, invite le public à une promenade accompagné d’un mystérieux joueur de flûte. Le parcours débute rue Fessart et se termine rue Botzaris.
Rue Fessart, rue des Alouettes, rue de la Villette, rue Mélingue et rue Botzaris (M° Buttes-Chaumont) ; de 22h30 à 2h30.
Stations – Axel Rogier-Waeselynck
A l’occasion de Nuit Blanche et des 5 ans du Point Éphémère, Axel Rogier-Waeselynck présente une nouvelle fois sa structure phosphorescente Stations, à mi-chemin entre le mobilier et la sculpture qui conserve la trace des corps et des objets avec lesquels elle entre en contact.
Point Éphémère, 200 quai de Valmy (M° Jaurès, Louis Blanc) ; de 19h à 5h.

Les Halles – Le Marais

Agrafmobile - Malte Martin
Malte Martin (graphiste et plasticien) propose « un voyage littéraire étrange » sous forme de lèche-vitrine le long de la rue Sedaine. La Galerie Anatome, qui propose une exposition consacrée au graphiste à partir du 2 octobre, reste exceptionnellement ouverte aux visiteurs durant la nuit.
Rue Sedaine (M° Breguet Sabin, Bastille) ; de 19h à 2h.
Voisimages
Pour sa seconde participation à Nuit Blanche, l’association Voisimages propose trois événements dans l’espace public. Une projection en plein air présente une sélection de courts métrages (animations, fictions, art vidéo, machinimas) ; une scénographie interactive signée Laura Mannelli met en scène le personnage virtuel de Mélusine tandis qu’une sculpture aérienne par l’artiste eDline campe la silhouette d’un Spiderman.
Place du marché Sainte-Catherine (M° Saint-Paul) ; de 19h à 2h.
Un cheval qui n’est que galop – Rémi Brun
Instant délicat, magique, une myriade de voxels fait soudain surgir un cheval lancé au galop. Passionné par le mouvement en tant que tel, Rémi Brun utilise les ressources de la science et de l’image de synthèse pour en traduire l’expression la plus pure.
Place du Père Teilhard de Chardin (M° Sully-Morland) ; de 19h à 7h.
L.E.D – Samsung
Lighting Experience Dis-play est une installation architecturale lumineuse basée sur le système de construction modulaire “Kubik”. Ce dispositif fonctionne dans l’espace urbain comme une combinaison de signaux visuels, émis par les pixelcubes qui la composent. Ces appels invitent à la découverte sensitive du L.E.D.
Quai de l’Hôtel de ville (M° Pont Marie, Cité) ; de 19h à 7h.
Gestes §II – Ensemble Enée
Créé en 2008 par Yves-Marie L’Hour et Benoît Meudic, l’Ensemble Enée plonge le visiteur dans un espace multisensoriel peuplé de nappes sonores et de formes abstraites de couleurs en 3 dimensions. Les cycles successifs évoquent tour à tour les états de naissance, renaissance, chute, suspension ou mort, au gré des sensations et de l’imaginaire de chacun.
12 rue des Blancs-Manteaux (M° Hôtel de Ville, Rambuteau) ; de 19h à 7h.
Aguas Placidas – Collectif Korbonm
Arrêtez-vous face au mur aveugle du 93 rue Vieille du Temple, des cascades d’eau puissantes s’écoulent. Marcelo Korp et Julien Morael du collectif Korbonm déplacent le temps d’une nuit les fabuleuses chutes d’Iguaçu au coeur de Paris.
93 rue Vieille du Temple (M° Rambuteau, Hôtel de Ville)
Halo – Michael Elion
Couronnant d’un étrange halo l’un des épicentres de l’histoire et de la culture française, un ovni rose flotte dans le ciel à une centaine de mètres du sol. À l’origine de cette apparition, l’artiste sud-africain Michael Elion orchestre en une impressionnante performance le montage et le démontage de cet anneau gonflé à l’hélium et muni d’une ampoule lumineuse fluorescente.
60 rue des Francs-Bourgeois (M° Rambuteau) ; de 19h à 4h
eRosace – Fred Sapey-Triomphe
À Saint-Nicolas des Champs, l’artiste Fred Sapey-Triomphe (artiste visuel) a installé trois disques circulaires, chacun propulsant selon sa vitesse de rotation des faisceaux de lumière à travers l’espace. L’architecture de l’église s’anime de vibrations colorées sous l’effet de cette eRosace, version multimédia et électronique des vitraux d’antan.
Église Saint-Nicolas-des-Champs, 254 rue Saint-Martin (M° Arts et Métiers) ; de 21h à 7h
Pixels liquides – Miguel Chevalier
Une nouvelle installation de réalité virtuelle interactive de Miguel Chevalier, logiciel de Cyrille Henry (Rayon TV, N+1) qui utilise les écrans du rayon TV comme une toile de peinture fragmentée. Une peau de pixels évoluera sur une centaine d’écrans au gré du passage des spectateurs : leurs mouvements créent des traînées de couleurs qui s’animent et s’effacent lentement.
Fnac Forum des Halles, Halles N-3 CC 1, 1/7 rue Pierre Lescot (M° Les Halles) ; de 19h à minuit.

Bercy – Austerlitz – Quartier latin

Green Trip 2109 – Thibault Rossigneux et Grégoire Harel
Une fois la porte du temps franchie, Green Trip 2109 transporte dans un futur fantasmatique. Le spectateur devient le producteur de son propre spectacle en pédalant sur une machine génératrice d’animations. Des performeurs mutants sont les symboles d’un futur angoissant qui peut encore être évité. Cam-X, la super-héroïne, donne la solution pour sauver la planète.
Bercy village, cour Saint-Émilion (M° Saint-Émilion) ; de 20h à 4h
Incantations – Julie Faure-Brac
Campés nus sur une île déserte, trois personnages entrent peu à peu en transe secoués par le mouvement convulsif de chants et de danses que déclenche le moindre déplacement des spectateurs.

 
Gymnase Buffon, 13 rue Buffon (M° Gare d’Austerlitz) ; de 19h à 7h.
 
Composer le corps – Futurs composés

Futurs composés est un réseau de professionnels de la musique contemporaine regroupant musiciens, ensembles, festivals et lieux de diffusion. Pour Nuit Blanche, ce réseau insolite proposera une série d'interventions dues à John Cage autour de la piscine et du gymnase Saint-Germain des Prés. Nager à la rencontre d'ondes musicales, plonger dans les images numériques, suivre un parcours lumineux et sonore...

À vos maillots de bain pour une expérience sonore inouïe !
 

 
Centre sportif Saint-Germain, 12 rue Lobineau (M° Mabillon) ; de 19h à 7h
 
Magic Stick – Jean-Paul Albinet
Le Magic Stick conçu par l’artiste Jean-Paul Albinet est une branche de hêtre de 60 cm contenant une puce tag invisible porteuse d’un message décodable à la Galerie Incognito. Ceux qui, au cours de la nuit, auront trouvé l’un des 100 Magic Sticks dispersés à travers la ville pourront venir en prendre connaissance à l’espace de lecture installé dans la galerie et participer, en se connectant avec le site, au développement d’un arbre numérique évolutif projeté sur place en continu.
 
 
Galerie Incognito, 16 rue Guénégaud (M° Odéon) ; de 14h à 3h (dépôt des sticks 20h-21h dans le Marais et 21h30-23h dans le Quartier latin).
 
Florian Chavanon


Notations 

     20/03/2017 10:09:00 Des fichiers JPEG compressés jusqu'à 35% avec Google Guetzli
     06/07/2016 10:40:00 Huawei : une photo prise avec le P9 ? Non avec un 5D Mark II...
     06/07/2016 10:35:00 Les nouveautés de la Creative Cloud d'Adobe
     05/02/2016 15:52:00 Kang, un nouveau moyen de proposer ses services pour les gra...
     02/12/2015 11:51:00 Adobe change le nom de Flash par Animate
     03/09/2015 17:13:00 La mort d’Aylan… en dessins
     30/07/2015 12:57:00 Une police OpenType qui censure automatiquement certains mot...
     30/07/2015 12:55:00 17 000 heures de vidéos d’archive accessibles sur Youtube
     29/07/2015 10:33:00 Nokia dévoile OZO, une caméra pour la réalité virtuelle
     23/06/2015 16:36:00 Hololens : la réalité virtuelle en cubes
     23/06/2015 16:09:00 Stock, la banque d'images par Adobe
     23/06/2015 15:36:00 Droit d'auteur : le rapport Reda validé en commission
     22/05/2015 11:06:00 Le direct à 60fps arrive sur Youtube
     22/05/2015 09:54:00 Sprout fera-t-il pschit ?
     07/04/2015 17:27:00 L’impression 3D bientôt soumise à la redevance sur la copie ...
     02/04/2015 11:43:00 Levée de fonds : 5 millions pour Sculpteo et son Usine « en ...
     24/03/2015 11:54:00 Le moteur de rendu 3D Renderman de Pixar est gratuit
     21/01/2015 11:48:00 FoldIO, le studio photo transportable pour smartphones !
     09/01/2015 14:04:00 #jesuisCharlie : Joachim Roncin, directeur artistique et cré...
     09/01/2015 12:12:00 Impression 3D : MakerBot promet le bois, la pierre et le mét...

Les dossiers de Créanum

Gameplay émergent : l’avenir du jeu vidéo ?
Par Guillaume Perissat le 07/03/2014
Un concept agite le monde du développement. Il bouleverse les systèmes de règles établis et donne une grande liberté au joueur. Dites adieu à la narration, à la linéarité et aux scripts : le gameplay émergent arrive… ou demeurera une utopie. 

[Lire le dossier...]

Autres dossiers Jeu
Crowdfunding : le financement participatif, une solution pour les graphistes ?
Par Louis Adam le 28/07/2014

Ulule, Kickstarter, KissKiss Bankbank : au cours des dernières années, les plateformes de financement participatif (ou crowdfunding en anglais) ont vu leur popularité croître au fil des projets qui se finançaient grâce à ce procédé nouveau. Inspiré des principes du microcredit, ces systèmes permettent de lever des fonds pour un projet ou une entreprises sans forcement passer par le système bancaire. Une aubaine pour les créatifs, mais il convient avant tout de savoir ou l’on met les pieds et ce qu’un tel projet représente. Contrairement à l’impression que ces plateformes peuvent donner au premier abord, il ne suffit pas de « vendre du rêve » sur une page Web pour pouvoir soudainement réaliser ses rêves les plus fous. Un projet de financement participatif se prépare et s’organise.

[Lire le dossier...]

Autres dossiers Web
Google, Adobe... la typographie en danger ?
Par Louis Adam le 12/09/2013
Le tournant du numérique n’a rien de neuf dans le monde de la typographie. Depuis les débuts de l’informatique, la question des polices a toujours été prise en compte, même si rarement sur le devant de la scène. Les années 90 ont vu l’arrivée de nouveaux acteurs tels qu’Adobe qui sont venus redéfinir les règles du marché, en proposant à tous ses utilisateurs des polices de qualité telles que Garamond. Mais face à des entreprises telles que Google qui met à disposition, à travers son service Google Font, un nombre incalculable de polices en libre utilisation, comment les fonderies numériques qui investissent et vivent de la création typographique peuvent-elles survivre ?

[Lire le dossier...]

Autres dossiers 2D, Web
Coloriste : une profession qui en voit de toutes les couleurs
Par Louis Adam le 30/08/2013

 Le coloriste est une profession souvent méconnue dans le monde de la bande dessinée, mais n’en reste pas moins un incontournable dans beaucoup de projets de bande dessinée. Choisi par la maison d’édition ou suggéré par l’auteur avec qui il doit être capable de s’entendre, le coloriste reste souvent dans l’ombre, mais son travail est déterminant. A mi chemin entre les auteurs, les maisons d'éditions et les imprimeurs, son métier lui demande des compétences nombreuses qu'il doit la plupart du temps apprendre par lui-même. Nous avons interrogé deux coloristes sur leur métier, l’évolution des pratiques et les problèmes qu’ils rencontrent au quotidien. 

[Lire le dossier...]

Autres dossiers 2D
Nouvelles plateformes de diffusion : pour les artistes, quelles solutions ?
Par Louis Adam le 25/07/2013
Il y a deux semaines, le chanteur Thom Yorke expliquait sur son compte Twitter qu’il cessait de diffuser sa musique via Spotify. La raison de son coup de gueule est assez simple : selon lui, les services de streaming comme Spotify et Deezer ne rémunèrent pas suffisamment les artistes qu’ils diffusent. Un détail pour les stars reconnues et largement écoutés, mais Thom Yorke s’inquiète surtout des problèmes que ce système engendre pour les petits artistes qui ne disposent pas d’une audience importante. Les plateformes de diffusion se sont multipliées ces dernières années, offrant aux musiciens la possibilité de diffuser eux-mêmes leurs albums et chansons sans avoir à se reposer sur l’industrie musicale traditionnelle. Mais que doit-on espérer de ces nouveaux moyens de diffusion, que certains n’hésitent plus à présenter comme le seul recours d’une industrie en perte de vitesse face aux transformations imposées par l’arrivée du numérique ? Nous avons recueilli quelques témoignages d’artistes utilisant ces plateformes pour diffuser leur musique.

[Lire le dossier...]

Autres dossiers Musique, Web

News