dimanche 9 août 2020    Inscription
 

 
Par la rédaction le 01/02/2011

Pas de stages mais des projets ambitieux

Tous les formateurs d’Objectif 3D sont bien entendu issus du milieu professionnel. Les cours sont généralement assurés par des professeurs dont c’est désormais le métier à plein temps. « Mais pour certains besoins spécifiques et plus pointus, nous travaillons avec des professeurs qui travaillent parallèlement en studio », souligne David Sieloux.

C’est notamment le cas pour la filière jeux vidéo. « L’industrie du cinéma est plus généraliste. Les compétences ne sont pas très éloignées. En revanche, dans le jeu vidéo, on peut trouver de toutes petites start-up comme de grosses écuries comme Ubisoft ».

 

Tout cela pour dire que créer un jeu sur iPhone ou pour une console sont deux directions très différentes.

C’est pourquoi les outils de travail ne sont pas l’aspect le plus important, même s’ils sont presque tous passés en revue. « Nous voulons vraiment que nos élèves soient prêts en arrivant dans le milieu professionnel », explique encore le co-fondateur de l’école. « La majorité des gros studios ont développé leurs propres environnements de travail ». C’est pourquoi, en jeux vidéo par exemple, 3DS Max sera le logiciel le plus communément utilisé.

Au cours de leur formation, les élèves sont également amenés à travailler seuls, ou en groupe (de 8 à 20), en fonction de la nature du projet. « En première année, nous faisons souvent appel à des auteurs de BD qui amène leur storyboard. Nous, on se charge de faire la mise en animation, ce qui oblige les élèves à travailler avec des contraintes ». Ces exercices répétés sont nécessaires car la formation ne comprend pas de stage. « Paradoxalement on compense par des projets communs assez ambitieux », justifie David Sieloux.

En ce qui concerne les débouchés, Objectif 3D s’appuie d’abord sur son réseau d’anciens élèves, mais aussi de formateurs. Les mauvaises années, l’école a atteint des taux d’embauche de l’ordre de 70% ; les meilleures années ont atteint les 100% !

 

Se former à Phnom Penh !

Ambitieuse, l’école Objectif 3D va ouvrir un autre lieu d’apprentissage, situé à Phnom Penh, la capitale cambodgienne. La première promotion y entrera en septembre 2011. C’est aussi une opportunité pour les élèves qui sont en France.

Effectivement, ils auront l’occasion de choisir dans quel lieu ils souhaitent se former. « Ils pourront par exemple faire leur 1ère année en France, partir au Cambodge pour la seconde, puis revenir ici ».

Tous les cours seront donnés par des professeurs français, mais en anglais. « En terme d’ouverture d’esprit, c’est génial ! », résume David Sieloux.

www.objectif3d.com

Voir tous les articles Reportages écoles

 

Les partenaires CréaNum