dimanche 9 août 2020    Inscription
 

 
Par la rédaction le 01/03/2012

Les différentes formations : 2D et 3D

L’école propose diverses formations qualifiantes sous forme de Bachelors en 3 ans, en 2D et 3D : communication visuelle (infographie/ Web), conception 3D/VFX, jeux vidéo et game design, jeux vidéo et game art.

Ariès propose également des formations professionnalisantes en deux ans, qui peuvent être complétées par d’autres années de spécialisation. La première année est une classe préparatoire (équivalente à une MANAA). La seconde année, les élèves devront choisir entre une spécialisation Infographiste multimédia option 3D, ou Concepteur 3D.

Notez aussi que des contrats de professionnalisation courts, entre 6 et 12 mois, sont également proposés, pour les personnes entre 16 et 25 ans ou les demandeurs d’emploi de plus de 26 ans.

Entrée dans l’école

Comme beaucoup d’autres écoles, Ariès demande à ses potentiels élèves d’avoir le Bac, peu importe lequel. « Le Bac STI Arts Appliqués nous correspond bien », explique Florence de Gardebosc. Ensuite, la machine est lancée : tests, épreuves spécifiques, entretiens individuels, etc. « Les entretiens nous permettent d’orienter et de conseiller. On questionne aussi sur la culture générale et les motivations, puisque ce sont des formations qui demandent beaucoup de travail personnel. On ne demande pas aux élèves d’avoir des bases déjà solides, mais on souhaite qu’ils nous montrent ce qu’ils ont déjà réalisé par eux-mêmes. Et ce, pour l’ensemble de nos filières », souligne encore la directrice.

Effectivement, les élèves doivent cravacher et abattre beaucoup de travail ! Un stage est obligatoire entre chaque année scolaire par exemple, avec remise d’un rapport à la fin de la 2e année. « Nous développons aussi beaucoup les contrats pro, parce qu’il y a aujourd’hui une demande importante, et parce que c’est une très bonne manière d’apprendre en poursuivant ses études », explique Florence de Gardebosc. Notez aussi qu’Ariès a obtenu l’homologation RNCP (de la Commission nationale de la certification professionnelle) pour certains de ses diplômes.

Les élèves qui sortent diplômés accèdent donc à des emplois dans les domaines de la communication visuelle ou des jeux vidéo. Des métiers souvent ouverts à l’international, qui demandent alors une maîtrise de l’anglais. Si les élèves ont quelques cours, cela reste un point à améliorer, mais des modules d’été devraient être mis en place dès l’année prochaine pour renforcer ce point.

Voir tous les articles Reportages écoles

 

Les partenaires CréaNum