mardi 20 août 2019    Inscription

bannière dossiers

 

 

Par la rédaction le 11/04/2012

Nouvelles cartes

Mais ce schéma, très favorable aux appareils des grands partis et à la bipolarisation de la scène politique, a probablement vécu ses plus belles heures. La faute, en grande partie, à l'explosion du numérique. En quinze ans, la montée en puissance d'Internet, le développement de ses possibilités d'interactions, l'émergence des réseaux sociaux, l'allégement des moyens techniques de diffusion, la capacité et la qualité d'impact sur l'audience offerte par le web ont bouleversé la donne. 

En affranchissant le discours des candidats du filtre des appareils médiatiques traditionnels ( journaux, magazines, radios, chaînes de télévision), le vecteur internet permet de rééquilibrer (partiellement) les rapports de forces, d'offrir un espace vierge à des formations plus récentes, moins connues ou moins argentées.

Un lien permanent

D'une manière plus générale, le réseau propose, pour qui sait en utiliser toutes les ressources, un formidable outil "d'imprégnation" du public. La campagne de Barack Obama pour l'élection présidentielle américaine de 2008 a brillamment validé le concept (voir encadré). La prise de contact, L'immédiateté, l'interactivité, l'absence de filtres font du web, une zone tampon offrant un contact permanent, extrêmement souple et facilement modulable entre partis, sympathisants et électeurs. La variété des canaux (Twitter, Facebook, sites partisans, blogs…) et des supports permettent un échange des idées, des points de vue et des arguments par un système de diffusion capillaire extrêmement dense. L'avantage : personnaliser au maximum la relation à l'électeur tout en allégeant des contraintes traditionnelles (réunions, hiérarchie…).

Un saut vital

Ses principaux défauts : sa nouveauté et la rapidité de son émergence. Dans un pays où l'âge moyen des responsables politiques de premier plan affiche plus facilement le demisiècle que la petite trentaine, la compréhension, l'adaptation et l'utilisation optimale des ressources numériques pour les campagnes électorales représente un défi majeur pour les partis, notamment les plus gros. Un véritable saut vital. Et une formidable opportunité pour reconquérir un électorat qui fait régulièrement le choix d'une candidate au programme amer : l'abstention.

L'anecdote

Les affiches pour les Présidentielles réalisées en illustration complète sont très rares. Les candidat(e)s préfèrent mettre en avant leur physique à travers une photographie. Seule exception notoire, l'affiche pour appuyer la candidature de 1965 du général de Gaulle, réalisée par le célèbre duo d'affichistes Marie-Claire Lefort / Marie-Francine Oppeneau alias Lefor-Openo.

Voir tous les dossiers Web

Notations 

Sélection de tutoriels

Créez votre portfolio (2)
Par la rédaction le 19/10/2011
Dans ce didacticiel nous allons voir ensemble comment créer sous Photoshop (peu importe la version) un portfolio simple mais efficace puis comment découper le design afin de l’intégrer en utilisant le couple HTML / CSS. Le design de celui-ci est minimaliste et je pense que cela est important et valable sur n’importe lequel des supports où vous pouvez présenter vos travaux (par exemple pour le book).

[Voir le tuto...]

Autres tutoriels Flash, Web
Colorisation dans Flash
Par la rédaction le 01/10/2006

DOMAINE : Couleur
LOGICIEL : Flash
NIVEAU : Amateur

Cet exercice va vous montrer qu'il est possible de faire de la colorisation de dessin directement dans Flash pour ensuite pouvoir animer les éléments. - Dan Drapper/Philippe Beaudran

[Voir le tuto...]

Autres tutoriels Flash, Web
Flash : page de chargement /preloading
Par la rédaction le 10/05/2006

DOMAINE : Web
LOGICIEL
: Flash
NIVEAU:
Amateur
PUBLIE LE :
10-05-06

Lorsque votre site tout entier ou même une partie en Flash est un peu trop lourde, un chargement est nécessaire. Aussi appelé "preload", voici comment réaliser cette "salle d'attente". - Maurice Philippon

[Voir le tuto...]

Autres tutoriels Flash, Web